Fashion's tentations - Chapitre 31


Voici le nouveau chapitre de Fashion's tentations. Vous allez enfin tout savoir sur le passé de Kame. J'espère que ce chapitre vous plaira.

L'agence s'animait petit à petit comme chacun matin. Koki Tanaka discutait avec Nakamaru dans son bureau des futurs contrats à décrocher. Yamashita et Nishikido suivaient les instructions de leur manager qui leur expliquait le déroulement de leur journée. Et enfin, Akanishi arrivait tranquillement à l'agence accompagné de Taguchi Junnosuke rejoignant tous deux Ueda dans le hall pour préparer leur première collaboration.

Pendant ce temps, Kamenachi marchait d'un pas assuré pour rejoindre son agence au plus vite et s'y mettre à l'abri. Même s'il n'avait aucune confiance en Hiroki, il savait parfaitement que ce dernier aimait Matsumoto et que s'il avait fait le déplacement jusqu'à Tokyo c'est que Jun devait aussi s'y trouver. A cette pensée, le sang de Kame ne fit qu'un tour dans ses veines. Il se mit soudainement à courir pour arriver le plus vite possible. Il tourna au coin de la rue et essaya de se rassurer en voyant le bâtiment de son agence. Il ralentit son allure pour n'éveiller aucuns soupçons et se remit donc à marcher pour franchir les portes en verre de son abri du moment. Il soupira un grand coup rassuré d'être arrivé. Il se dit qu'après tout, Uchi avait peut être voulu lui faire peur. C'était sa spécialité à Kyoto. Il aimait le préparer psychologiquement à ce qu'il allait subir le rendant telle une marionnette vide de sentiments, incapable de penser, paralysé par la peur.

- Salut Kame, fit Ueda qui s'avança vers lui.
- Salut.
- Ça va ? T'as l'air essoufflé.
- Oui oui. C'est rien.
- Jin est venu avec Taguchi Junnosuke. On va collaborer pour un shooting.
- C'est génial. C'est l'un des meilleurs photographes. Je suis sûr que ce shooting sera l'un de tes meilleurs, répondit Kazuya légèrement perdu dans le vague en voyant Jin.

Son c½ur battait à tout rompre, non pas par le sprint qu'il venait d'effectuer mais par la présence de celui qu'il aimait et qu'il essayait d'éviter au maximum. Il avait tellement envie de se précipiter dans ses bras. Il ne supportait plus cette situation dans laquelle il s'était mise mais il devait tenir bon pour pouvoir continuer à le protéger. Mais son sang se glaça de nouveau en sentant quelqu'un à quelques centimètres derrière lui.

- Bonjour Kazuya, fit une voix monocorde derrière lui.

Kame se retourna et recula terrifié. Uchi lui avait dit qu'il serait en sécurité à l'agence alors que faisait-il là ? Il l'avait une nouvelle fois trahi et jeté dans la gueule du loup.

- Kame, ça va ?, s'inquiéta Tatsuya reculant aussi pour se mettre à son niveau. Tu le connais ?
- C'est... lui.., murmura difficilement Kazuya paralysé par la peur.

Ueda comprit de suite de qui voulait parler son ami. Il vit enfin la peur que ressentait son ami au sujet de cet homme. Il vivait en cet instant précis un des moments de la vie de Kazuya qu'il avait sûrement déjà vécu à de nombreuses reprises. La seule présence de cet homme suffisait à le pétrifier. Sachant maintenant ce que cet homme lui avait infligé, il comprenait cette réaction. Ne voulant pas le laisser plus longtemps dans cette terreur, Tatsuya se mit devant Kame face à l'homme alors qu'ils étaient rejoint par Jin et Junnosuke intrigués par la scène qui se passait près d'eux.

- Je ne pense pas que votre venue soit bien accueillit ici..., fit le top model avant de sentir une main le retenir par le bras le tirant en arrière.
- Ueda ne l'approche pas, je t'en supplie, fit Kazuya.
- Tu ne veux pas que je discute avec tes nouveaux amis à ce que je vois. Aurais-tu honte de la personne que je représente pour toi mon cher Kazuya ?
- Qui est-ce ?, demanda à son tour Jin.

Kamenashi se raidit encore plus en entendant la voix de celui qu'il aimait à sa droite. Pourquoi devait-il être là à cet instant ? Non il ne devait pas rencontrer celui qu'il haïssait le plus au monde. Il devait tout faire pour le protéger. Mon Dieu que devait-il faire ?

- Excusez-moi de mon impolitesse. Je ne me suis pas présenté. Je m'appelle Matsumoto Jun. Je suis le directeur de l'agence de mannequinat de Kyoto. Vous devez sûrement savoir que Kazuya vient de cette agence avant qu'on ne me l'arrache.

« Non il ne devait pas en dire plus. Mon Dieu faites le taire. Ils ne doivent pas savoir. Ils ne doivent pas connaître ce passé que j'ai tant essayé de cacher. Pourquoi devait-il tout révéler. Pourquoi était-il là ? », hurla intérieurement le jeune mannequin.

- Et bien Kazuya, tu n'as pas parlé de ton passé à tes amis ? C'est vrai que tu n'as jamais été très bavard.
- Pourquoi ?, réussit à dire Kame.
- Pourquoi quoi ? Pourquoi suis-je ici aujourd'hui ? Ou pourquoi n'es-tu pas revenu à Kyoto ? Ou plus précisément vers moi. Je vais y répondre.

« Non ne dis rien je t'en supplie. » Ces mots n'arrivaient pas à passer la barrière de ses lèvres. Il se retrouvait de nouveau comme un pantin entre ses mains.

- Je suis venu te chercher. Tu devais bien te douter que tu n'allais pas être libre encore bien longtemps. Tu me manques. Mais apparemment je ne te manque pas. A ce que je vois tu t'es fais de nouveaux amis. Dois-je te rappeler à qui tu appartiens ? Dis moi. Lequel des trois est passé dans ton lit pour te détourner de moi ? Je pensais avoir assez d'emprise sur toi pour que tu ne m'oublie pas aussi facilement. Ai-je répondu à tes questions ?, finit par dire Matsumoto alors qu'ils étaient rejoint par Yamapi, Ryo, Koki et Maru qui avaient été alertés de l'étrange scène qui se déroulait dans le hall de l'agence.

Jin ne comprenait pas ce qui se passait. Cet homme semblait être l'ancien patron de Kame. Mais pourquoi était-il aussi familier avec lui ? Et pourquoi disait-il qu'il lui appartenait ou encore s'intéressait-il à sa vie personnelle d'aussi près ? Il n'eut pas le temps d'y réfléchir plus longuement que les portes de l'agence s'ouvrirent de nouveau sur Hiroki et Shigeaki qui entrèrent d'un pas assuré mais qui se stoppèrent net en voyant ce qui se passait. Matsumoto se retourna et eut un sourire en coin.

- Je vois que nous sommes au complet. Même toi tu es là mon cher frère, lança t-il à l'attention de Koki.
- Son frère ?, souffla ensemble Tatsuya, Jin, Tomohisa, Ryo et Junnosuke.
- Oh je vois que toi aussi tu as tes petits secrets tout comme Kazuya. Que vous ai-je fais pour que vous me reniez tous les deux ainsi ? Rejeté par son frère et son petit ami, ajouta Matsumoto faussement triste une lueur particulièrement sadique dans l'½il à l'attention de Kazuya qui se décomposa littéralement sur place à cette dernière annonce.

Kame ne put s'empêcher de regarder Jin pour constater sa réaction. Il était là sans bouger. Aucune réaction ne transparaissait sur son visage.

- Oh, aurais-je trouvé celui qui partage à présent ton lit ?, fit Jun en regardant Akanishi.
- Non nous sommes seulement amis, s'empressa de dire Jin. Rien de plus.

Le c½ur de Jin se déchira en disant cela. Mais il le devait. Il devait protéger Kame même s'il ne comprenait pas tout ce que disait cet homme. Était-il vraiment son petit ami ? Était-ce pour cet homme que Kame ne lui avait-il jamais parlé de son passé ? Tout était confus dans son esprit. Mais il devait avant tout protéger Kazuya contre cet homme qui lui paraissait plus qu'hostile.

- Hmm. N'aurais tu pas réussi à le mettre dans ton lit celui là Kazuya ? Me serais-je trompé ? Penserais-tu encore à moi ?

« Pitié, faites le taire ». Kazuya n'en pouvait plus de l'entendre. Il était partagé entre la rage et la peur.

- Jun ça suffit, gronda Koki avant de n'être coupé.
- Tiens tiens, petit frère se fâche. Voudrais-tu que tes petits protégés sachent qui tu es vraiment ? Qui est le grand et célèbre Koki Tanaka. Il n'a pas osé vous avouer qu'il a arraché un père à un enfant alors âgé de deux ans ? Le laissant seul avec sa mère, sans un sous, dans la misère. Ta naissance n'était qu'une erreur. Tu as tué ta mère en naissant et enlevé mon père...
- Tais toi, hurla Kame ne pouvant plus supporter ces paroles.
- Tiens tiens. Te rebellerais tu Kazuya ? Ne sais-tu pas ce qui se passe quand tu fais ça ? La mort de ton cher ami ne te suffit pas ?

Kamenashi se paralysa de nouveau en entendant ces allusions.

- Comment s'appelait-il déjà ? Humm ah oui. Tegoshi Yuya. C'est ça non ?
- Ne prononce pas son nom, répondit Kame au bord des larmes.
- Qu'est-ce que tu as soudainement ? Ah oui c'était ton premier « vrai » amour n'est-ce pas ? Pourtant tu n'as rien fais quand il pleurait comme une fille sous mes coups me suppliant de l'achever. Tu n'as pas bougé d'un millimètre. N'oublie pas que tout cela est de ta faute. Tu serais resté docile, je n'aurai pas eu besoin de le tuer. Mais non il a fallu que tu te rebelles.
- Ça suffit Jun, intervint Uchi l'interrompant et venant près de lui. Laisse le tranquille et rentrons à Kyoto.
- Qu'est-ce que j'entends ? Tu me donne des ordres maintenant ? Je ne te permets pas de t'interposer. Tu n'es qu'un chien exécutant mes ordres, alors la ferme, hurla Matsumoto. Maintenant ça en est assez. Je suis lasse de ces petites révélations sans importance. Kazuya tu viens avec moi.
- Il ne partira pas avec toi, fit Koki. Et tu ne gagneras rien à rester ici plus longtemps. Maintenant retourne à Kyoto et oublions tout ce qui a été dis ici.
- Mais qu'est-ce que vous avez tous à me donner des ordres, hurla Jun qui entra dans une rage noire. C'est moi qui dicte les règles. Ça toujours été comme ça.
- Non tu n'es qu'un psychopathe bon à enfermer, lança Tanaka. Tu ne retoucheras pas à Kazuya.
- Je suis un psychopathe ?, ricana le plus vieux. Peut être bien, sourit-il en sortant de sa poche de pantalon un couteau dont il fit sortir la lame. Puisque apparemment tu ne m'appartient plus, tu n'appartiendras à personne d'autres, lança Matsumoto.

Jun lança cette dernière phrase avant de se ruer vers Kame. Le temps était comme figé. Tous regardèrent Matsumoto se jeter vers le jeune mannequin. Le sang de chacun se glaça. Tous voulurent protéger Kazuya pour une raison ou une autre. Jin l'aimait trop pour le laisser se faire tuer sous ses yeux sans faire quoi que ce soit. Shigeaki l'avait toujours protégé jusqu'ici. Ce n'était pas maintenant qu'il pouvait le protéger encore plus qu'il allait le laisser se faire tuer. Il aurait donné 100 fois sa vie pour lui. Tous deux se jetèrent entre Jun et sa victime. Yamashita, réagissant en voyant celui qu'il avait toujours aimé risquer sa vie pour sauver celle de son meilleur ami, essaya lui aussi de s'interposer. Tout alla si vite, trop vite. La lame s'enfonça profondément dans la chair humaine. Des cris de stupeur résonnèrent dans le hall de l'agence qui fut suivit d'un long silence. Qui a été la victime de ce monstre ?

La suite dans 10 commentaires ^^

Tags : Fics - Fashion's tentations - Akame - JunDa - RyoDa - KamePi

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.134.32) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Garance02590

    27/12/2014

    Ahhhhhhhhhhh
    C'est le chaos complet dans le hall de l'agence et tout le monde est là.
    Koki et Jun sont frères !!! Pas possible !
    Ils se haïssent, ça c'est clair et net.
    Et oui c'est un psychopathe qui déballe tout devant tout le monde.
    Il a vraiment aucune conscience ce cinglé. Il se croit tout permis alors qu'il n'est même pas dans sa propre agence.
    En fait, il fait vraiment peur et voilà qu'il nous sort un couteau maintenant !
    C'est un chapitre très intéressant mais QU'EST CE QUE C'EST QUE CETTE FIN ???????
    Qui?????????

  • nyuuzukiseki

    23/12/2014

    AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH O_o C'est horrible ce chapitre!!!!
    Matsujun est un vrai taré comme pas permis O_o (le nombre de "oh la pétasse" que j'ai sorti en lisant *fuis*)
    Nan mais hors de question que je reste là, je file lire la suite

  • KameJin

    30/10/2014

    J'ai dévoré ta fic. J'espère que la suite est pour bientôt. Je veux savoir qui est blessé et ce qui va se passer pour le méchant Jun...

  • zebraemo

    23/10/2014

    Dieu dit moi que c'est pas Jin, Ni Yamapi . oh je stress trop pour la suite là. j'ai peur ... Mais j'ai grave adoré sa faisait un p'tit bout de temps que j'attendais la suite XD. vite vite la suite ... je pris pris pour que sa soit ni jin ni pi . je pris

  • akame4ever

    08/10/2014

    oooooooommyyyyyygooooodddd c'est confession intimes to chapitre!!!! j'espère qu'il s'est planté lui même e batard!!!

  • Miki-chan06

    07/10/2014

    C'est pas cool de nous laisser comme ca vraiment ! Jun est un vrai psychopathe seroeux ?!? J'attendais que l'un d'eux le tape mais en fait c'est mieux ainsi il aurait pu lui faire du mal lol. Je veux savoir qui est blessé ! Hâte de lire la suite ^^
    Chuu~~~

  • juliadu

    07/10/2014

    QQQQUUUUOOOIIII!!!!!!!!
    non mais je veut la suite, je veut savoir qui c'est pris le couteau??????
    dans ce chapitre les autres apprennent et entendent des choses sur koki et kazu!!!!Comment vont-ils réagir après et jin va t-il tenter d'en parlé a kazu?
    Pour ça il faut d'abord savoir qui c'est pris le couteau?

  • hinata64

    07/10/2014

    super chapitre !!! je veux vite savoir la suite stp !!!!!! :-) pauvre kame !!!

  • lily-tomohisa

    07/10/2014

    Et puis j'y pense ! Mais ça peut être Jun qui s'est pris le couteau non ? Il suffit qu'il y en ai eu un plus rapide qui lui fasse retourner le poignet et hop ! Fini xD

  • lily-tomohisa

    07/10/2014

    Bon je sais pas combien de com' j'ai laissé lol mais j'espère avoir bien avancé pour que les dix soient proches =p
    Et au fait, Ueda s'est pas interposé ?

Report abuse